QUEL CHAT ADOPTER QUAND ON EST ALLERGIQUE ?

Vous êtes allergique au chat ? S’il n’existe pas de chat 100% hypoallergénique, certaines races génèrent moins de symptômes du fait de leur constitution. Pour vous aider à choisir la race de chat à adopter, voici quelques infos sur le sujet.

Peut-on adopter un chat « anti-allergies » ?

La réponse est non. Il n’existe pas de chat qui vous garantisse automatiquement l’absence d’allergies. Toutefois, certaines races de chats sont moins allergisantes car leur constitution provoque moins de réactions.


Comment est provoquée l’allergie aux chats ?

Contrairement à ce qui est souvent véhiculé, l’allergie aux chats ne vient pas de leurs poils directement, mais des protéines présentes dans la salive du chat, causant les symptômes allergiques. Lorsque votre matou fait sa toilette, il va alors déposer les protéines sur son pelage. De facto, c'est précisément au moment où votre matou perdra ses poils ou que vous le caresserez que vous serez exposés aux allergies. Notez que ces protéines sont également évacuées par les urines : le nettoyage de la litière peut donc aussi être une source allergisante.

Fort heureusement pour les allergiques, certains chats sont considérés comme davantage hypoallergéniques, soit parce qu’ils ont très peu de poils, ou bien parce qu’ils produisent peu de cette fameuse protéine nommée Fel D1.


Quels sont les races de chats les plus hypoallergéniques ?

Voici quelques-unes des races les plus hypoallergéniques :

  • Le Cornish Rex : ce chat présente la particularité d’avoir une seule et unique couche de poils frisés. Ils tombent peu, ce qui limite les risques (et, accessoirement, cela salit moins). Sachez qu’il s’agit d’un chat dynamique qui aura besoin d’espace pour jouer et grimper un peu partout.

  • Le Sphynx : il est reconnaissable entre mille avec ses immenses oreilles et son absence de poils lui conférant une allure bien particulière. Et qui dit absence de poils, dit moins de symptômes d’allergies ! Revers de la médaille : il est très sensible de la peau et nécessite un contrôle régulier chez le vétérinaire.

  • Le Sibérien : malgré son apparence trompeuse, le chat Sibérien est l’une des races les plus hypoallergéniques au monde ! Ne vous fiez pas à son pelage dense car il produit très peu de protéine Fel D1. Cerise sur le gâteau, c’est un chat particulièrement affectueux qui aime les câlins.

  • Le Devon Rex : il présente des similitudes avec son cousin Cornish Rex, mais avec le pelage en plus. Tout comme son homologue Sibérien, il ne produit que très peu de protéine et se veut donc faiblement allergisant. Notez qu’il est particulièrement joueur et demandeur d’affection.

  • Le Bengal : outre son magnifique pelage léopard, le Bengal produit lui aussi une faible quantité de protéines. Semblable à un félin de la savane, il est très prisé des amateurs de chats. Sachez simplement que vous aurez besoin d’espace pour cette boule de poils car elle est très dynamique et adore grimper sur les hauteurs. Il est important également de ne pas le laisser seul trop longtemps car il supporte mal l’isolement.

  • Le Bleu Russe : ce dernier présente deux avantages. Il produit très peu de protéines et son pelage épais minimise la propagation des allergènes. On l’appelle ainsi à cause de ses poils gris-noirs aux reflets bleus. Joueur et câlin, il est réputé comme un matou très facile à vivre.

  • Le Balinais : cette race produit, elle aussi, un faible montant de protéines. D’une pierre deux coups, elle perd très peu ses poils. Avec sa fourrure bien garnie, le Balinais prend des airs de peluche attendrissante. Attention : il s’agit d’un matou qui nécessite régulièrement d’être brossé. Il est également réputé pour être « pot de colle » avec ses maîtres et supporte donc difficilement la solitude.

  • Le Korat : il s’agit d’un chat petit format, ce qui fait de lui une race particulièrement mignonne. En outre, il perd très peu ses poils et se comporte comme un véritable petit chien car il est très joueur.

Des centaines de chiens et chats attendent leur nouvelle famille pour la vie



Consultez facilement leurs fiches et photos de présentation et/ou posez vos questions directement aux associations.

Comment cohabiter avec son chat lorsque l’on est allergique ?

Si malgré avoir adopté une race hypoallergénique vos symptômes persistent, il y a deux solutions : en cas de grosses allergies, rendez-vous chez votre vétérinaire afin qu’il vous livre ses conseils et qu’il vous dirige éventuellement vers une désensibilisation. Si ce sont de petits symptômes, vous pourrez adopter quelques gestes salvateurs pour minimiser les allergies :

  • Évitez de brosser votre chat vous-même, car c’est là où votre matou perdra le plus de poils ! Demandez à une personne extérieure de le faire si cela est possible, idem pour le nettoyage de la litière.

  • Aspirez votre intérieur régulièrement afin d’éviter les poils stagnants, en particulier si vous avez des tapis ou de la moquette.

  • Ne laissez pas le chat dormir avec vous, car vous risquez d’inhaler ses poils durant la nuit.

  • Faites stériliser votre chat : cette opération permet de minimiser la production de protéines !

Un conseil : que vous présentiez de grosses ou de petites allergies, il est toujours préférable de solliciter un professionnel de santé avant d’adopter un matou. Et pour trouver votre prochaine boule de poils, rendez-vous sur Pet Adoption. Nous vous proposons de choisir votre chat en fonction de différents critères tels que la race, la localisation ou encore l'âge.

Quel chat adopter quand on travaille la journée ? Notre éclairage dans cet article.

Pet Adoption | by Pet Alert france - 2021 Tous droits réservés.