TOUT SAVOIR SUR L’ADOPTION D’UN CHIOT BOXER

Docile, intelligent, affectueux, joueur, athlétique… Le Boxer a de nombreuses qualités. Toutefois, c’est aussi un chien qui demande de bonnes bases éducatives. Voici comment bien éduquer votre toutou et réaliser l’adoption de votre chiot Boxer dans les meilleures conditions.

Où trouver un chiot Boxer à adopter ?

Le champ des possibles est vaste en matière d’adoption pour votre chiot Boxer.


  • Chez un éleveur : celui-ci est spécialisé dans la reproduction du chien mâle et de la femelle en vue de vendre leurs portées. La plupart du temps, il s’agit de professionnels passionnés par leur métier, qui se feront une joie de vous renseigner sur les caractéristiques de votre chiot Boxer. Toutefois, certains pratiquent malheureusement l’élevage intensif. Pour repérer ce type de pratique, vérifiez que le nombre de couchages ne soit pas trop élevé, au même titre que le nombre de races de chien. Un éleveur doit normalement se concentrer sur deux ou trois races maximum s’il souhaite vraiment offrir la meilleure des éducations à ses animaux (chaque race demande un temps d’apprentissage assez long et des modes d’éducation bien spécifiques). Pour vous assurer que votre éleveur agit en toute légalité, n’hésitez pas à consulter son numéro de SIREN délivré par un organisme agréé par le Ministère de l’Agriculture.


  • Au sein d’une association ou d’un refuge : vous avez ici affaire à des organismes qui, par définition, ne cherchent pas à faire du profit sur l’adoption de leurs animaux. Leur seule préoccupation est d’accueillir les animaux perdus, abandonnés ou maltraités par leurs anciens propriétaires afin de les mettre à l’abri. Même si la majorité de ces structures sont de confiance, il est toujours utile de bien vérifier les locaux une fois que vous serez sur place. Pensez à examiner les conditions de vie de votre futur compagnon à quatre pattes (vétusté, espaces pour jouer et dormir, gamelles remplies) ainsi que son comportement. S’il présente de grands signes de détresse comme le regard fuyant, un comportement craintif ou une hyper-agressivité, cela peut être le signe qu’il n’a pas été suffisamment rééduqué suite aux violences qu’il a subies, ou qu’il n’a pas été sevré. Pour cela, il vous suffit de vérifier sa date de naissance dans son carnet de santé : un chiot est sevré à partir de 8 semaines ! Néanmoins, n’hésitez pas à lui laisser deux semaines supplémentaires pour une meilleure socialisation.


  • Chez un particulier : vous trouverez de nombreuses annonces d’adoption sur internet et ailleurs. Même si l’annonce d’adoption de chiots Boxer que vous consulterez est très attrayante, faites bien attention : n’acceptez jamais d’effectuer un règlement à l’avance et restez dans la moyenne des prix pour l’adoption de votre chiot Boxer (un prix exagéré peut être synonyme de fraude) ! Comme pour toutes les autres structures, il vous faudra impérativement vous déplacer pour constater les conditions de vie de votre boule de poil.


Pourquoi adopter un chiot Boxer sur Pet Adoption ?

Pet Adoption est, comme son nom l’indique, un site spécialisé dans l’adoption animale. Nous agissons comme un intermédiaire entre les personnes souhaitant mettre leur chien à l’adoption et les personnes désireuses d’adopter. Dans cette optique, nous contrôlons systématiquement les structures où sont élevés les animaux, afin de voir s’ils reçoivent bien les soins et l’éducation dont ils ont besoin et s’ils sont à jour d’un point de vue santé et administratif (notamment l’inscription de votre chien au LOF, soit le Livre des Origines Français).

Tout savoir sur les chiots Boxer avant d’adopter

Le Boxer est un chien issu de la race allemande Bullenbeisser , un chien chasse et de combat au Moyen-Âge. Au XIXe siècle, cette race fut croisée avec le Bulldog Anglais, ce qui donna naissance au Boxer tel qu’on le connaît aujourd’hui. On l’utilisait comme chien de combat au XXe siècle en France, mais cette pratique est désormais interdite. Aujourd’hui encore, on le retrouve au sein des forces armées et des forces de police, compte tenu de son impressionnante robustesse, de son intelligence et de sa vivacité.


Les traits physiques du chiot Boxer

Le Boxer est un chien de taille moyenne (une cinquantaine de centimètres pour la femelle Boxer et légèrement plus pour le mâle), massif, à la musculature très développée. On le reconnait généralement par sa tête carrée, sa mâchoire quelque peu proéminente et son pelage ras de couleur cuivrée parsemé de blanc. Il peut parfois présenter un pelage bringé, soit une bande plus ou moins large de poils noirs traversant sa robe.


Le caractère du chiot Boxer

Le Boxer est un chien très intelligent, ce qui explique pourquoi il est souvent sollicité par les forces de l’ordre. Cela ne l’empêche pas d’être très câlin envers ses maîtres. Il peut toutefois se montrer assez possessif et être un peu méfiant lorsqu’une personne extérieure s’approche de ses maîtres. Notez que le chiot Boxer est particulièrement joueur et le restera tout au long de son existence.


Comment éduquer un chiot Boxer ?

N’hésitez pas à l’emmener avec vous durant vos sessions sportives, car c’est un très bon athlète ! Le Boxer a en effet besoin de se défouler régulièrement durant de longs moments. Le sport est donc un excellent moyen pour vous dépenser ensemble. Par ailleurs, il est important de donner les bases à votre chiot Boxer dès son plus jeune âge. N’oubliez pas qu’il s’agit d’un chien de défense à l’origine : il faut ainsi canaliser certains instincts dominateurs (rassurez-vous : il n’ira pas chercher la bagarre par lui-même, mais saura se défendre s’il en ressent le besoin).

Il n’est par ailleurs pas très docile : le mieux est d’associer vos ordres à un moment positif comme durant vos sessions sportives par exemple. De manière générale, faites preuve d’autorité et haussez la voix s’il le faut, mais sans jamais user la violence.

Compte tenu de son caractère peu obéissant au départ, il peut être judicieux d’emmener votre chiot Boxer chez un dresseur afin de recueillir quelques conseils clés en matière d’éducation. S’il acquiert les bonnes bases, il pourra ensuite faire preuve de docilité.


Comment s’occuper d’un chiot Boxer ?

Le chiot Boxer peut cohabiter avec tout le foyer, adultes et enfants compris. Néanmoins, faites attention aux plus jeunes, car il ne maîtrise parfois pas sa force. Dans cette optique, assurez-vous d’être présents lors des premières interactions avec vos enfants afin de lui montrer les bons gestes. Une fois qu’il aura compris, il veillera sur vos chérubins comme jamais ! Avec les autres animaux, c’est une autre paire de manches : son caractère dominateur fait qu’il peut parfois être assez possessif. Une fois de plus, les conseils d’un éducateur canin seront les bienvenus afin d’éduquer votre chien à la présence d’autres animaux, en particulier s’il s’agit de mâles.

Pour son lieu de vie, vous pourrez le garder en appartement, à condition de lui offrir de longues promenades chaque jour (2 à trois heures au quotidien). Si vous disposez d’une maison avec un jardin, c’est encore mieux, car il pourra alors se dépenser à sa guise. S’il n’a aucun problème à vivre dehors à toutes les saisons, il lui faudra cependant un abri pour se protéger des intempéries. La niche est donc un indispensable si vous faites dormir votre chien dehors. Attention aux fortes chaleurs, car son poil est sensible : évitez de le laisser exposé au soleil trop longtemps.

Côté alimentation, faites en sorte d’y aller progressivement avec votre chiot Boxer. Pensez à demander au lieu d’adoption quel type de nourriture il recevait jusque-là et faites la transition en douceur : mélangez les deux au départ puis enlever progressivement son alimentation d’origine. Sachez que le chiot Boxer peut s’adapter à tout type d’alimentation, qu’il s’agisse de pâtée, de croquettes ou d’une nourriture faite maison. Attention toutefois à sa prise de poids, car le Boxer aime (beaucoup) manger. N’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire sur les croquettes ou la pâtée les plus nutritives ayant un fort pouvoir rassasiant. Concernant la quantité de nourriture, notez que le chiot Boxer mange 4 fois par jour avant 4 mois, puis 2 fois passé cet âge. Vous trouverez des informations détaillées sur le site HectorKitchen.com.

Au rayon santé, le Boxer peut souffrir de problèmes respiratoires, en particulier lors des fortes chaleurs. Il a également une santé cardiaque fragile et peut avoir quelques malformations de la hanche causant une dysplasie. Un conseil : évitez l’exercice physique avant et après le repas, car le Boxer peut être sujet aux torsions d’estomac.

Vous avez à présent des renseignements clés pour adopter votre chiot Boxer : c'est à vous de jouer !

Pet Adoption | by Pet Alert france - 2021 Tous droits réservés.