ACHETER OU ADOPTER UN CHIEN : QUELLE EST LA MEILLEURE OPTION ?

Bon nombre de futurs maîtres se posent la question : vaut-il mieux acheter ou adopter un chien ? Certes, l’idée d’acheter un animal de race est attrayante, mais saviez-vous qu’il existe de nombreuses races de chiens que l’on peut trouver en refuge ? D’une pierre deux coups, adopter un chien adulte ou un chiot vous permet de sauver un animal de l’abandon. Faisons le point sur la question.

Adopter un chien en refuge : pourquoi est-ce une bonne idée ?

Les refuges sont des lieux – gérés par des associations dans la majeure partie des cas – où l’on récupère toutes sortes d’animaux perdus, abandonnés ou donnés par leur maître pour diverses raisons (lassitude, maladies, voyages, enfant allergique…).

En 2020, la SPA a totalisé plus de 40 000 abandons dans ses refuges, sachant que chaque année, le même nombre de chiens et chats qui sont abandonnés par leurs propriétaires en France. De quoi faire réfléchir... Bien trop souvent, les nouveaux acquéreurs de chiens effectuent leur adoption (ou leur achat) de manière impulsive, puis réalisent quelques mois plus tard que ça n’était pas une bonne idée. Voilà pourquoi il convient d’être bien préparé à l’adoption d’un animal !  En effet, si vous êtes fin prêts à adopter, il est judicieux de vous tourner vers un refuge, afin de sauver les nombreux chiens qui ne demandent qu’à être accueillis dans un nouveau foyer.

Qui plus est, en réalisant une adoption, vous effectuerez un geste précieux : celui de libérer la place pour les nouveaux arrivants. Malheureusement, les espaces sont souvent trop limités en refuge et les structures ne peuvent pas constamment prendre en charge de nouveaux arrivants. Il arrive parfois que le refuge atteigne un niveau de saturation, auquel cas il ne peut plus accueillir d’animaux. En adoptant un chien ou une chienne, vous leur laissez donc cette possibilité !

Et pour vous encourager dans cette idée, voici trois idées reçues qu’il convient de balayer au sujet de l’adoption des chiens :


1. Il n’y aurait pas assez de races de chiens à adopter

Bien souvent, les acheteurs mettent en avant le fait que l’on ne trouve pas assez de races de chiens dans les refuges. Halte aux idées reçues : les pensionnaires des refuges sont très diversifiés ! Voici quelques-unes des races que l’on peut y trouver :

  • Chihuahua

  • Golden Retriever

  • Teckel

  • Labrador

  • Bouledogue Français

  • Berger Allemand

  • Berger belge Malinois

  • Setter anglais

  • Lévrier

  • American Staffordshire

  • Yorkshire terrier…

  • … Et bien d’autres !


2. Les animaux de refuge seraient en mauvaise santé 

L’autre cliché associé aux refuges est celui de leur insalubrité : les chiens ne seraient pas vaccinés, stérilisés, ou testés de certaines maladies. Une fois de plus il s’agit d’une rumeur ! À condition, bien sûr, de vous rendre dans des refuges et associations reconnues comme la SPA, 30 millions d’amis ou encore les refuges de la Fondation Assistance aux Animaux. Ces derniers ont pour mission d’apporter tous les soins nécessaires aux chiens et autres animaux afin que leur adoption soit la plus éthique possible. 

De manière générale, quel que soit le lieu où vous déciderez d’adopter votre chien (refuge, éleveur ou particulier), pensez à bien vérifier certains éléments au préalable concernant votre animal :

  • Assurez-vous qu’il dispose d’un carnet de santé rempli, mis à jour et signé par le vétérinaire (notamment pour prouver que les vaccins sont à jour) ;

  • Vérifiez qu’il soit doté d’un certificat d’identification pour son tatouage ou sa puce (en France, les chiens et les chats ont l’obligation d’être identifiés ainsi).


3. Les animaux placés en refuge seraient mal éduqués 

On dit souvent des animaux de refuge qu’ils sont mal éduqués car venant des rues et/ou traumatisés par leurs maîtres précédents. S’il est vrai que certains animaux ont subi des mauvais traitements et proviennent de la rue, ils sont ensuite pris en charge dans les refuge et sociabilisés avant d’être proposés à l’adoption.

À la SPA, par exemple, une équipe de salariés est en charge de l’éducation canine. Cette dernière permet de proposer aux futurs propriétaires de chiens un animal pouvant interagir avec son maître en toute sécurité et avec affection. Ainsi, les chiens apprennent les bases telles que les ordres primaires (couché, pas bouger, assis), la propreté et autres règles de base. Libre à vous de compléter leur apprentissage par la suite !

Pour vous assurer du bon traitement de votre futur chien, vous avez tout à fait la possibilité de lui rendre visite à plusieurs reprises au sein du refuge afin d’observer le comportement de l’animal. C’est même recommandé.

Des centaines de chiens et chats attendent leur nouvelle famille pour la vie



Consultez facilement leurs fiches et photos de présentation et/ou posez vos questions directement aux associations.

Adopter un chien pour réaliser des économies

Même si adopter un chien ou un chiot n’est pas gratuit – et c’est bien normal – l’adoption vous reviendra moins cher que l’achat la plupart du temps. Au sein d’un refuge, il vous sera demandé de régler les soins et traitements administrés à l’animal (vétérinaire, puçage, vaccin, stérilisation, etc.) en vue de son bien-être. Ces frais peuvent varier entre 150 et 300€ en moyenne pour un chiot ou un chien.

Si vous décidez plutôt d’acheter un chien, les prix peuvent être bien plus conséquents. En effet, chaque propriétaire a la liberté de fixer son prix comme bon lui semble : il arrive donc que certains chiens soient vendus à plusieurs milliers d’euros !


Bon à savoir : en adoptant un animal plus âgé, vous payerez une somme bien moins élevée (environ 80€ pour un chien de 10 ans et plus). Il arrive fréquemment que les refuges prennent en charge l’intégralité ou une partie des frais vétérinaires de ces seniors afin d’inciter à leur adoption. Si vous optez pour ce choix, sachez que les animaux plus âgés ont généralement l’avantage d’avoir acquis toutes les bases de l’éducation canine, et sont souvent moins fougueux que leurs homologues plus jeunes. Cela peut être un plus pour une personne âgée dont la mobilité est affaiblie.

Acheter un chien, c’est aussi s’exposer au risque de trafic animalier

En France, les chiens font l’objet de nombreux trafics. Il arrive trop souvent que des chiens, des chiennes ou des chiots soient vendus dans des élevages ou des animaleries, uniquement dans un but pécuniaire. Il peut s’agir par exemple d’animaux élevés en batterie et/ou importés illégalement : ils auront alors été élevés dans des conditions déplorables. Acheter un chien dans ce type de structure revient donc à financer une transaction peu éthique pour l’animal, mais aussi à vous exposer au risque d’adopter un chien malade et bien souvent mal éduqué.


Si vous souhaitez toutefois acheter un chien car vous ne trouvez pas sa race au sein d’un refuge ou chez un particulier, c’est tout à fait possible : à condition de bien choisir votre éleveur. La vente d’un chien est une opération encadrée par la loi : l’éleveur a pour obligation de déclarer la vente de son chiot ou de son chien à la Chambre d’Agriculture de son département. Cela peut être un premier indice pour voir si votre vendeur est légitime !

Pensez également à bien observer les lieux afin de voir s’il s’agit d’un endroit propice à l’élevage d’un chien : le lieu est-il propre ? L’animal a-t-il suffisamment de nourriture ? A -t-il un espace de jeu ? Et tout comme pour une adoption, pensez à vérifier que les soins de votre animal sont à jour dans son carnet de santé, et qu’il a bien été pucé ou tatoué.


Important : dans le cadre de l’achat d’un chien de race, pensez à vérifier son inscription au LOF (Livre des Origines Français). C’est ce qui certifiera que le chien répond aux critères exigés pour être racé.


Acheter ou adopter un chien demande un peu de réflexion

Quelle que soit votre décision, l’achat ou l’adoption d’un chien mérite un peu d’anticipation. Assurez-vous que vous pourrez adopter votre animal sur le long terme, autrement dit : soyez sûrs de pouvoir lui accorder le temps qu’il faudra. Aurez-vous la possibilité de le nourrir chaque jour ou de mandater quelqu’un pour le faire ? Pourrez-vous le promener au quotidien ? Avez-vous prévu un budget comprenant sa nourriture ainsi que ses frais de santé ? Aurez-vous suffisamment de temps pour jouer avec lui ?


Si vous hésitez à adopter ou acheter un chien, sachez qu’il vous est possible d’effectuer une "période d’essai". En effet, de nombreuses associations proposent de devenir famille d’accueil afin de pouvoir prendre en charge des animaux durant une certaine période, le temps qu’ils trouvent une famille. Cela vous permettra d’avoir une première expérience dans la garde de chien, et décider par la suite si vous souhaitez passer le cap !

Si tel est finalement le cas, sachez que l'adoption d'un chien vous apportera de nombreux bienfaits.

Pet Adoption | by Pet Alert france - 2021 Tous droits réservés.