FAUT-IL ADOPTER UN CHIEN OU UNE CHIENNE ?

Vous hésitez à adopter un mâle ou une femelle ? Le chien et la chienne ont chacun leurs avantages et leurs inconvénients. Ils peuvent présenter des différences en matière de morphologie, tempérament, hormones… Nous vous livrons nos conseils afin que vous puissiez adopter un chien ou une chienne en toute connaissance de cause.

La différence de taille entre un chien et une chienne

Le plus souvent, la femelle est moins imposante que le mâle. Elle est généralement plus petite et pèse moins lourd. Des éléments à prendre en compte si vous souhaitez porter votre chien ou le tenir en laisse. Toutefois, certaines races de chien présentent plus de diversités que d’autres en la matière : pour les petits chiens de type Yorkshire, par exemple, cela ne changera pas grand-chose. Sur les chiens de grande taille, en revanche, la différence sera notoire.

Cet élément est à prendre en compte si vous manquez de mobilité : le mâle est non seulement plus puissant qu’une femelle mais il est aussi plus difficile à contrôler, en particulier s’il croise un autre chien mâle. Rappelez-vous les fameux combats de coq entre deux chiens se croisant dans la rue !


Les tempéraments d’un chien mâle ou femelle

Les mâles ont souvent tendance à être plus fougueux et dynamiques. C’est une bonne chose si vous aimez jouer et que vous êtes sportifs : certaines races de chien comme le Border Collie ou le Berger allemand sont idéaux pour la pratique du sport et les longues sessions de jeux. De manière générale, les chiens sont plus enclins à la pratique d’une activité physique que les chiennes, car ils sont généralement plus énergiques (toutefois, cet indicateur va aussi dépendre de la race de votre chien).

La femelle, quant à elle, se laisse moins distraire facilement. Elle est généralement plus réceptive et attentive envers son maître. Vous aurez donc plus de facilités à la dresser car elle se montre moins têtue. Elle atteint d’ailleurs sa maturité plus rapidement que le mâle. Toutefois, sachez qu’elle peut être moins demandeuse d’affection que les mâles : la plupart du temps, son tempérament est plus indépendant.

En ce qui concerne la sécurité, sachez que le mâle est réputé pour être plus protecteur que la femelle car il prend son rôle de gardien plus à cœur. Cependant, la chienne se montrera globalement plus protectrice avec les enfants du fait de son propre instinct maternel avec ses chiots.


Les points de vigilance à prendre en compte pour le chien et la chienne

Le chien et la chienne ont tous deux des systèmes hormonaux différents qui auront des influences sur leur physiologie. Voici quelques points de vigilance à anticiper avant l’adoption d’un mâle ou d’une femelle.


La chienne et ses chaleurs

Les chaleurs de la femelle commencent à l’âge d’un an et ont ensuite lieu deux fois par an, durant trois semaines en moyenne. Elle va alors attirer les mâles du quartier en émettant des signaux. Outre cette problématique, elle perdra du sang à cette période et pourra, évidemment, donner naissance à une portée de chiots.

Pour éviter ces désagréments, il vous est conseillé de stériliser votre chienne. Elle ne subira plus l’effet des chaleurs, ne perdra plus de sang et n’aura plus de portées. Par ailleurs, les chiennes non stérilisées peuvent parfois subir des grossesses nerveuses car elles produisent des hormones en excès. Cela se traduit par un dérèglement hormonal : la chienne va croire être enceinte et modifiera alors son comportement. Elle sera souvent plus distante et peut même se montrer agressive.


Bon à savoir : les symptômes d’une grossesse nerveuse sont assez proches d’une grossesse réelle. La chienne est plus agitée, inquiète et elle aura tendance à s’isoler, parfois gémir et se lécher les mamelles. L’un des symptômes les plus fréquents est celui du "nid" : la femelle va vouloir faire un nid dans son panier ou dans une zone de la maison en y plaçant des tissus ou de la mousse par exemple, ainsi que des petits jouets (tels que des peluches) afin qu’elle puisse les couver. Si vous observez ce type de comportement, il vous est vivement conseillé d’amener votre chienne chez le vétérinaire.


L’agressivité du chien non castré

Lorsqu’un chien n’est pas castré, il aura un comportement potentiellement plus gênant qu’un chien qui a subi la castration. Tout d’abord, il voudra marquer son territoire en urinant dans plusieurs zones de la maison et, par ailleurs, il aura une activité sexuelle hyperactive. Cela signifie qu’il aura tendance à fuguer dès qu’une chienne des environs sera en chaleur. En outre, les chiens non castrés se montrent souvent plus agressifs du fait de leur plus grand taux d’hormones.


A noter : la castration et la stérilisation peuvent éviter certaines pathologies médicales. Pour la chienne, cela peut limiter les tumeurs ou infections mammaires et utérines, et réduire le risque de tumeur testiculaire et d’hypertrophie de la prostate chez le chien. L’âge de stérilisation peut varier entre 6 et 7 mois pour les chiens et chiennes de petite taille, et 10 à 12 mois pour les animaux de grande taille. Sachez également que la stérilisation d’une femelle coûte un peu plus cher que celle du mâle. Dans les deux cas, le mâle comme la femelle peuvent prendre un peu de poids après la stérilisation : si cela persiste, pensez à demander des solutions à votre vétérinaire (croquettes allégées, exercice physique…).

Des centaines de chiens et chats attendent leur nouvelle famille pour la vie



Consultez facilement leurs fiches et photos de présentation et/ou posez vos questions directement aux associations.

La différence de sexe ne fait pas tout

Certes les mâles et femelles présentent des différences mais il est avant tout important d’observer votre chien en tant qu’animal avec ses caractéristiques propres. Ces dernières vont changer selon l’éducation qu’il a reçu, sa race, sa génétique… Ainsi, que vous choisissiez d’adopter un mâle ou une femelle, il vous sera toujours recommandé de vous rendre sur place pour étudier le comportement du chien ou du chiot. Comment se comporte-t-il avec les humains ? Présente-t-il des signes d’agressivité ? Est-il joueur ? N’hésitez pas à demander des informations à l’éleveur, au particulier ou au refuge dans lequel vous vous rendrez : c’est lui qui sera le plus à même de vous informer sur le tempérament du chien, du chiot ou de la chienne.

En complément, n’hésitez pas à vous rendre à plusieurs reprises au sein du lieu d’adoption pour observer votre animal dans différentes situations : durant ses repas, ses promenades, ses sessions de jeux. Pensez à interagir avec le chien ou le chiot au maximum afin de voir si la connexion se crée entre vous deux. Il se peut qu’un lien se forge au bout de la première comme de la quatrième visite : tout dépend si l’animal est un peu craintif ou très sociable.

Faites attention au lieu d’adoption de votre chien ou votre chienne

Quel que soit l’endroit où vous voudrez adopter votre chien ou votre chienne, sachez qu’il existe des abus. Certains éleveurs font de l’élevage intensif, d’autres font du trafic de chien importés illégalement, malades… Il faudra donc vous rendre sur les lieux et observer par vous-même les conditions de vie de votre chien ou de votre chienne. Regardez si le chien ou le chiot a suffisamment à manger ou à boire, si ses gamelles sont propres, s’il dispose d’espaces suffisants pour jouer…

En parallèle, pensez à demander les documents nécessaires pour l’adoption de votre animal comme le carnet de santé (rempli et signé par le vétérinaire), le numéro de SIREN pour les éleveurs vendant leur chien, la certification de tatouage et de puçage, l’attestation d’assurance si l’animal en a une, etc.


Vous voulez être sûrs d’avoir affaire à un lieu de confiance ? Pet Adoption agit comme un intermédiaire entre les personnes ou structures mettant leurs chiens à l’adoption et les adoptants. Des contrôles minutieux sont réalisés afin de veiller au bien-être du chien et son état de santé. Rendez-vous sur le site pour sélectionner votre futur toutou !

Pet Adoption | by Pet Alert france - 2021 Tous droits réservés.