COMMENT ADOPTER UN CHIEN CHEZ UN PARTICULIER ?

Adopter un chien chez un particulier est une excellente idée, à condition de prendre certaines précautions au préalable. Assurez-vous qu’il s’agit d’une personne de confiance et que votre chien a été bien éduqué et traité. Voici quelques conseils pour vous permettre de savoir comment adopter votre chien chez un particulier.

Pourquoi les particuliers se séparent-ils de leurs chiens ? 

Le particulier est considéré comme tel s’il vend des animaux qu’il possède de façon occasionnelle. A la différence d’un vendeur, d’une animalerie ou d’un refuge, il ne s’agit pas d’une activité professionnelle.

Le particulier peut vouloir se séparer de son chien ou de son chiot pour de nombreuses raisons. Quelles que soient ses motivations, il est important de bien vous renseigner afin de savoir dans quelles conditions vous accueillerez votre futur compagnon à quatre pattes.

Voici quelques-unes des raisons qui peuvent le pousser à vouloir se séparer de son animal :

  • Lui ou l’un de ses proches a développé une allergie;

  • Il doit déménager et ne peut emmener son animal avec lui;

  • Sa chienne a eu une portée de chiots et il ne peut (tous) les garder;

  • Le propriétaire est malade et ne peut plus s’en occuper.

En somme, soyez sûrs qu’il s’agit d’un motif valable et légitime. Cela vous évitera de récupérer un animal malade ou mal éduqué par exemple. Dans cette optique, n’hésitez pas à revenir plusieurs fois pour étudier le comportement du chien. Pensez également à vérifier son lieu de vie actuel : a-t-il suffisamment d’espace ? A-t-il accès à de la nourriture et de l’eau ? A-t-il un coin pour jouer ?


Bon à savoir : le particulier devient éleveur à partir du moment où il possède une femelle reproductrice et qu’il vend au moins l’un de ses chiots. Il devra alors se déclarer à la Chambre d’Agriculture de son numéro de département pour obtenir un numéro de SIREN ainsi qu’une formation sur les besoins de l’animal et son entretien. Ça n’est pas le cas du particulier.


Créez un lien avec votre futur chien

Au-delà de l’état de santé et du bien-être de l’animal, il s’agira également de voir si la "connexion" se fait entre vous et lui. Si vous ne vous sentez pas à l’aise, pas de panique. Il faut parfois s’y prendre à plusieurs reprises (d’où l’intérêt de revenir plusieurs fois) avant de pouvoir créer un lien affectif avec votre futur toutou. De manière générale, nous vous conseillons de ne pas agir trop instinctivement : prenez le temps de connaître la race ainsi que les conditions de vie dans lesquelles votre chiot a été élevé, afin de pouvoir lui offrir la meilleure des transitions possibles.

En complément, il est judicieux de vous renseigner sur les habitudes de votre futur compagnon dès la première visite chez le particulier, afin de maximiser vos chances d’entente. Aime-t-il une certaine marque de croquettes ? A-t-il des jouets qu’il aime en particulier ? Préfère-t-il manger dans un certain type de gamelle ?

Des centaines de chiens et chats attendent leur nouvelle famille pour la vie



Consultez facilement leurs fiches et photos de présentation et/ou posez vos questions directement aux associations.

Les indispensables à vérifier pour votre futur chien

Au cours de votre visite chez le particulier, pensez à lui demander quelques indispensables concernant le chien que vous souhaitez adopter, à savoir :

  • Sa carte d’identification certifiant qu’il a été tatoué ou pucé

  • Son carnet de santé correctement rempli et signé par le vétérinaire

  • Une attestation de vente (si vous décidez de l’acheter) comportant vos coordonnées et celles du vendeur et du vétérinaire, le numéro de tatouage du chien, sa date de naissance, sa race ou son type de croisement et son sexe. Le prix de vente ainsi que la date devront également figurer sur l’attestation.

  • Son âge : le chiot ne peut pas être soumis à l’adoption avant 8 semaines, soit le temps de son sevrage.

  • Demandez à voir son inscription au LOF (Livre des Origines Français) s’il s’agit d’un chien de race

Si le particulier dispose des tests de santé des géniteurs du chien, n’hésitez pas à les consulter. Cela vous servira à consulter les antécédents de l’animal, et vérifier qu’il n’est pas porteur d’une maladie génétique par exemple.

Où trouver votre futur animal ?

Il existe de nombreux sites internet dédiés à l’adoption de chiens chez un particulier. En vous y rendant, il convient de prendre quelques précautions :

  • Assurez-vous que le site soit bien sécurisé (il y a généralement un petit cadenas à côté de l’URL) : c’est un bon indicateur de fiabilité;

  • Ne vous fiez pas uniquement à la photo du chien et au descriptif : ces derniers peuvent être trompeurs. Prenez le temps d’aller chez le particulier et, comme indiqué précédemment, pensez à bien étudier les conditions de vie du chien.


Plutôt que de passer par une adoption de particulier à particulier (ex : Leboncoin), sujette aux arnaques, préférez les sites d’intermédiaires. Leur rôle est de sélectionner au préalable les animaux avec un certain nombre de critères de santé et d’éthique. C’est notamment le cas de Pet Adoption où le particulier doit obligatoirement être déclaré et posséder un numéro de SIREN. Par ailleurs, vous aurez la possibilité de réaliser une recherche sur-mesure en fonction de votre localisation, de la race de chien que vous recherchez, son âge ainsi que son profil d’adoption.


Si vous préférez adopter votre chien en direct sans passer par un site, sachez que certaines pratiques de vente ne sont pas autorisées, notamment la vente de chien à la sauvette (sur les trottoirs ou la voie publique). Au-delà de l’interdiction de ce type de pratiques, elles ne présagent rien de bon. Généralement, ce sont des animaux importés illégalement de pays étrangers et/ou élevés dans des conditions déplorables. De plus, vous n’aurez aucun moyen de visiter le lieu de vie de votre futur chien, et vérifier s’il a été bien traité. Il en est de même pour les foires, brocantes et salons qui sont des lieux interdits à la vente d’animaux.

De manière générale, pour éviter les dérives, demandez à observer votre chien dans plusieurs situations différentes, afin de vous assurer qu’il soit en bon état de santé et qu’il ne présente pas de signe d’agressivité. Faites en sorte de pouvoir l’accompagner en promenade, durant ses repas ou ses séances de jeux par exemple. Si le chien a tendance à se cacher dans des coins et baisser la tête, cela peut être un signe de violence.


Adopter un chien, c’est aussi être bien préparé

Avant d’adopter un chien chez un particulier, il convient, certes, de prendre des précautions par rapport au particulier chez lequel vous vous rendrez, mais aussi par rapport à votre propre situation. En effet, il faudra vous assurer que vous avez bien réfléchi à la question, et que vous êtes prêt à accueillir un nouveau colocataire sur une longue période. Pour cela, quelques questions méritent d’être posées :

  • Aurez-vous suffisamment de temps et de budget pour nourrir votre chien chaque jour ?

  • Pourrez-vous le promener au quotidien ?

  • Votre chien aura-t-il un espace de jeu suffisant et y aura-t-il quelqu’un pour jouer avec lui ?

  • Pourrez-vous prévoir des frais de vétérinaire sur le long terme ?

  • Y aura-t-il quelqu’un pour prendre en charge votre chien ou votre chienne durant les vacances ?


Quelle que soit la race de chien que vous choisirez, adopter un chien vous apportera de nombreux avantages, à commencer par votre lot d’affection quotidien et la présence d’un compagnon de jeu fidèle en toutes circonstances !

A lire aussi : Comment adopter un chien en élevage ?

Pet Adoption | by Pet Alert france - 2021 Tous droits réservés.